b24c5e84eaba2846ef5f47bda211fd73

Imagine Dragons - Believer (Audio)

Dernièrement une voix off, dans un film, a retenu toute mon attention :

 

« Finalement, la vie n'est que le résultat de tous les choix que nous faisons, l'un après l'autre, petit ou grand, bon ou mauvais, peu importe, parce que la vie suit son cours, elle ne nous attend pas, si on ne fait rien, elle peut même nous passer complètement sous le nez... »

 

Faire des choix... Quelle angoisse pour l’indécise que je suis !

 

Tous les jours, on est amené à choisir telles ou telles choses, du choix le plus banal au choix le plus important. 

Par exemple, choix puéril, on a tous pendant une session shopping hésité entre deux couleurs d'un article identique : 

«Chéri, la robe, tu l'as préfère noire ou rouge ? Ah... en noire, mais moi j'aime bien la rouge aussi »

 

Pour finalement choisir une des 2 sans grande conviction et aller acheter l'autre dans la semaine en repassant, par hasard, devant notre magasin préféré.

Sans conséquences graves, au pire on se jurera d’arrêter les achats compulsifs pendant quelque temps et on maudira cette société consumériste de nous tenter à tout bout de champ.

 

Mais choisir, ce n'est pas seulement savoir si on mange pizza ou hamburger, si on va au cinéma ou à la patinoire. Faire des choix, c'est savoir ce qui nous rendra heureux. Ils nous aideront à définir notre façon d’être.

Choisir la personne avec qui partager nos plus beaux projets (la maison, les enfants, le mariage... ), le choix des études pour trouver le job qui nous comblera et qui nous fera se lever chaque matin avec le sourire, prendre la bonne direction pour la réalisation de nos rêves, choisir notre raison de vivre, notre manière d'appréhender certaines étapes...

 

Je fonctionne beaucoup au feeling et laisse parfois la vie décider pour moi pour prendre certaines décisions. Si le destin en a décidé ainsi, c'est qu'on ne pouvait pas lutter contre... J'aime croire aux signes.

 

Les mauvais choix existent, au moment de les faire on ne se rend pas bien compte à quel point ils nous impacteront. Avec le recul, pour le moment, je ne regrette rien, j'ai le sentiment qu'il faut connaître des échecs pour apprendre de ses erreurs.

 

Bon ou mauvais tous les choix se répercuteront sur notre vie mais ceux que j'aurais tendance à regretter sont toutes les décisions que je n'ai pas encore prises. Certaines par peur ou manque de confiance, des décisions nous tiennent plus à cœur que d'autres.

On ne veut pas tout gâcher quand l’occasion se présentera. Amplement réfléchie parfois depuis de nombreuses années, un rien peut modifier un choix au point de nous faire hésiter, nous rendre dans l'impossibilité de choisir.

 

Parfois, on se met dans de drôle de situations, on ne comprend pas ; c'est comme une force qui nous pousse à réagir d'une façon inexplicable et on se demande si notre inconscient ne cherche pas à nous faire passer un message.

 

Nous aiderait-il à choisir sans même qu'on réalise qu'on est confronté à un choix cornélien ?

 

Des déceptions j'en ai eu, beaucoup de choix m'ont facilité la tâche car ils n’étaient pas de mon initiative. Mais celles-ci, nous laissent un goût amer. On a du mal à encaisser les échecs, on ressent de la honte d'avoir échoué, on se sent coupable. Avec le recul, on se dit souvent qu’enfaite c'était un mal pour un bien car des portes se sont fermés mais d'autres beaucoup plus belles se sont ouvertes par la suite, il faut toujours voir le côté positif dans ce genre de situation.

 

Après tout, on est toujours libre de changer d'idée et choisir un futur différent, rien n'est figé, et heureusement car sinon ce serait vraiment ennuyeux.

 

Être confronté à choisir, c'est renoncer à quelque chose mais à chaque fois, il faut faire confiance à notre cœur car au final, c'est lui qui a toujours raison.

On a toujours peur de faire fausse route alors que c'est tellement simple de savoir s'écouter et de faire confiance à son instinct.

 

Si une idée reste dans notre esprit depuis un bon moment, qu'on ne pense qu'à elle du matin au soir, je me dis qu'elle vaut vraiment la peine qu'on se batte pour elle. Il faut peut-être mettre nos interrogations de côté et foncer ! Mon signe astrologique n'y est peut-être pas pour rien dans ce trait de personnalité. J'ai tendance à foncer tête la première, au risque de me prendre des murs mais une vie on en n'a qu'une ! Elle m'a plutôt épargné pour l'instant, mon côté réfléchi m'aide à relativiser certains événements.

Un choix pourra paraître anodin au moment où il se présentera à nous mais je pense qu'il y a toujours une raison cachée au plus profond de chacun. 

 

En étant franche, je pense, que la plupart de nos choix sont en partie décidés en fonction du regard des autres, pour rentrer dans le moule, faire comme tout le monde, et même quand on sait d'avance que cela ne nous conviendra pas du tout, qu'on le fait par dépit.

Pour ne pas décevoir, ne pas faire parler de soi. On a beau faire genre que ça ne nous atteint pas, on redoute toujours le jugement des autres.

On a juste à observer et tendre l'oreille de temps en temps pour s'apercevoir que les ragots et les critiques font partie intégrante de la vie de certains cancaniers. À croire que leur vie ne doit pas être très intéressante pour jacasser et débiter des conneries à la seconde.

D'autres ne se priveront pas pour donner leur avis, qu'on n'avait pas demandé au préalable, toujours pour critiquer au point de rabaisser pour le plaisir.

 

On est de temps en temps dépassé par les choix qui dicteront notre vie, j'admire ceux qui ont une facilité à en faire et qui savent dès leur plus jeune âge la bonne route à suivre mais à coup sûr, des bouleversements inattendus viendront modifier leurs plans.

 

La vie est pleine de surprises, alors arrêtons de faire des plans sur la comète, et vivons là comme bon nous semble.

 

 

citc