th2JWT07X3

J'ai toujours préféré la beauté des mots aux mathématiques, la fatalité aura voulu que j'obtienne des diplômes dans la comptabilité.

Pas sans mécontentement car la dernière agence que j'ai connu était le top du top... ça me redonne un peu d'espoir après avoir connu des cabinets austères avec des responsables obnubilés par les chiffres.

N'ayant pas la performance pour vivre des mots, à moins qu'une révélation dans un train me fasse inventer les aventures d'un petit sorcier qui deviendra ultra populaire dans le monde entier «  Comment ? Ça existe déjà ?  » les chiffres restent encore à ma portée. En attendant j'aime me plonger dans des livres en tous genres. Me déconnecter de tout ce qui m'entoure et être en osmose parfaite dans le monde livresque qui s'ouvre à moi.

Quand ils sont bien utilisés, les mots sont dotés de pouvoirs magiques et peuvent nous transformer entièrement. Il faut savoir les utiliser avec précaution. Ils sont précieux.

 

La lecture nourrit ma curiosité, certaines collectionnent les chaussures, moi, je suis fan des mots. Comme beaucoup, les mots doux me font rêver, pas les blablabla sans fondement, mais les vrais, ceux qui sont sincères, ceux qu'on garde au plus profond de nous, qu'on n'utilise pas à tout va, ceux qu'on réserve pour les personnes qui nous sont spéciales.

Il y'a des mots qu'on a du mal à prononcer, qui nous rendent muette, qui compte tellement qu'on ne veut pas les user de peur qu'à la longue ils perdent de leur grandeur. 

On n'a parfois pas les mots quand on a le souffle coupé !

Aucun mot nous laisse de marbre, qu'ils soient beaux ou mauvais quand parfois ils dépassent nos pensées, chaque mot aura un impact sur notre cœur et jouera sur notre sensibilité. Un seul et unique mot peut tout changer ou tout détruire en une fraction de seconde.

Il y a aussi ces choses que l'on écrit, destiné à personne puisque l'on sait d'avance qu'ils ne seront jamais consultés. Griffonné sur du papier blanc lorsqu'il est plus facile d'écrire que d'exprimer ses émotions ouvertement. Enfouie au plus profond, libérateur de nos pensées.


Avec des mots, on peut panser nos maux et je trouve ce concept très salvateur. 

 

Chaque jour, on enrichit notre vocabulaire, on réfléchit à certaines paroles prononcées, échangées ou lues. On essaie de leur donner un sens, une signification. On se met à rêver, imaginer, aimer..

Ces instants ne quittent plus nos pensées, on s'y accroche, on ne devrait pas toujours mais c'est plus fort que nous, on est hanté, hypnotisé, à des années-lumière de toucher terre, on est ailleurs, présent et absent à la fois, dans un monde imaginaire, un monde où tout est possible, où tous nos rêves prennent vie.

À ce moment, on sait qu'on a été touché par le pouvoir des mots.

Les citations m'inspirent beaucoup, elles sont ma principale source d'inspiration et m'aident à me recentrer sur le sens de la vie !

La force des mots à mes yeux a plus de valeur que la valeur d'une force.
Il y a juste à voir, lorsqu'un enfant prononce un mot pour la première fois, il a plus d'impact que lorsque celui-ci apprend à compter. Peut-être parce que les premiers mots que nous prononçons étant bébé sont soit « Papa » ou « Maman ».

L'importance que nous donnons à chaque mot, n'est pas la même pour chacun d'entre nous, on les percevra pas de la même façon selon nos idées, nos intentions mais aussi selon notre propre histoire.

Je souhaite à chacun, d'être chaque jour, emporté par la beauté des mots.

 

« Pouvoir, vouloir, savoir, trois mots qui mènent le monde » - Victor Hugo

nic pizzolatto